Carte d’identité du teatree

Noms communs : Arbre à thé, Mélaleuque à feuilles alternées, Théier
Nom anglais : Tea tree ou teatree
Nom latin : Melaleuca alternifolia
Famille botanique : Myrtacées

Forme générale de la plante : Arbustre épineux à l’odeur forte de petite taille (moins de 6 mètres de haut) dont les feuilles sont persistantes. Doté d’un tronc bien droit avec des écorces en forme de lanières, l’arbre est toujours vert. Se reproduisant notamment grâce au mécanisme des surgeons, cet arbrisseau a des feuilles duveteuses, étroites et de couleur vert vif. Ces feuilles alternent le long de la tige (c’est de la que vient le terme « alternifolia » du nom latin). Les fleurs sont petites et blanches, présentées en panache.

Origine : Australie et plus précisément sur les côtes du nord-est du pays (Australie septentrionale, Nouvelles-Galles du Sud). Le lieu de production est important car la composition chimique de l’huile essentielle varie grandement en fonction du climat et de l’origine géographique.

Habitat de prédilection : Régions marécageuses et ensoleillées.

Partie utilisée : Feuilles et rameaux via distillation à la vapeur d’eau. Le rendement est de 1 à 2% et nécessite 3 heures.

Période de récolte : Mois d’août.

Fleurs de teatree

Fleurs blanches de tea-tree

Composition biochimique

Les principales propriétés du teatree proviennent de ces caractéristiques chimiques :

  • Composé chimique majeur : monoterpènes (de 35 à 50%) et monoterpénols (de 30 à 50%)
  • Composés chimiques divers : sesquiterpènes (de 5 à 8%) et oxydes (cinéole : de 3 à 15%)

Caractéristiques physiques

  • Aspect : liquide limpide, mobile
  • Odeur : caractéristique et pas forcément agréable, fraîche, puissante, aromatique
  • Couleur : de quasiment incolore à jaune pâle
  • Densité : 0,885 à 0,915.
  • Point éclair : 57°C
  • Pouvoir rotatoire : +5° à +15°
  • Indice de réfraction : 1,475 0 à 1,482 0

Confusions possibles

Comme souvent en botanique, cette plante est similaires à d’autres plantes au nom proche ou faisant partie de la même famille :

  • Théier (Camelia sinensis) : Risque de méprise à cause du nom très proche. Aucun lien cependant entre les deux plantes. Cette erreur de dénomination est historique.
  • HE de Cajeput (Melaleuca leucadendron)
  • HE de Niaouli (Melaleuca quinquenervia)
  • HE de Myrte (Myrtus communis)
  • HE d’Eucalyptus

Synergies souvent proposées en aromathérapie

L’huile essentielle d’arbre à thé se mélange bien avec d’autres produits et huiles essentielles :

  • lavande (lavandin, lavande aspic et lavande vraie), camomille, géranium, myrrhe
  • citron, pamplemousse, romarin, marjolaine, sarriette, thym, origan, sauge sclarée
  • pin, bois de rose, laurier noble, basilic sacré
  • muscade, clou de girofle et cannelle, niaouli, ravintsare