Une huile de teatree chère est-elle toujours bonne ?

Difficile de connaître si un HE est de qualité. Le prix peut être un critère mais ne permet pas d’être certain à 100% de la qualité. Aussi, voici les points primordiaux à regarder pour acheter les yeux fermés du teatree.

  1. Chaque lot est analysé
  2. Une analyse disponible sur demande auprès du vendeur
  3. L’analyse est effectuée par un laboratoire indépendant (pas le fabricant)
  4. Bien noter que bio est différent d’huile certifiée de qualité
  5. Comprendre la différence entre Ecocert qui assure l’origine 100% naturel et HEBBD ou HECT qui valident le chémotype
étiquette huile essentielle

Savoir lire les étiquettes : pas forcément évident

Les petits caractères des HE sur les étiquettes et emballages

Prenez vos lunettes, c’est parti pour une inspection en règle de l’étiquette. Idéalement, vous devez lire les informations suivantes :

  • 100% naturelle (molécules aromatiques seulement, première partie du liquide issue de la distillation – sinon c’est de l’hydrolat)
  • 100% pure (ne pas être coupée avec d’autres huiles, de l’alcool…)
  • 100% complète ou intégrale (sans rectification ni processus chimique après distillation)
  • Le nom en latin (genre + espère)
  • Le chémotype
  • La partie distillée
  • Le mode de culture
  • Le lieu de la culture
  • Le numéro de lot (garantit la traçabilité jusque chez le fournisseur)
  • La date limite d’utilisation

Si vous êtes en possession de toutes ces informations et si vous avez compris les différentes subtilités, vous pouvez acheter en toute connaissance de cause. Vous verrez qu’à l’usage, le prix n’est pas forcément corrélé avec la qualité…

Photo : Mayra Corrêa e Castro